Projet BDI 1043 : Visite d’une délégation intérministérielle

Projet BDI 1043 : Visite d’une délégation intérministérielle

Le gouvernement du Burundi a  depuis peu entamé une vaste campagne d’évaluation des interventions des Organisations non gouvernementales tant locales qu’internationales afin de s’enquérir du pas franchi dans la mise en œuvre de leurs projets et éventuellement émettre des recommandations à l’endroit de ces dernières afin de les assister à mieux cadrer leurs activités au plan national de développement (PND 2018-2027 ) .

C’est ainsi qu’en date du 4 Mai 2021, une délégation interministérielle composée de représentants du ministère de l’environnement , de l’agriculture et de l’élevage ; de ceux du  ministère de l’intérieur , du développement communautaire et de la sécurité publique ainsi que ceux du ministère des affaires étrangères et de la coopération au développement a effectué une descente sur terrain à Ngozi pour s’enquérir de l’état de mise en œuvre des interventions de la Welthungerhilfe et de ses organisations partenaires dont fait partie  ODEB.

A Ngozi, la délégation était particulièrement venue s’enquérir de l’état de mise en œuvre du  projet BDI 1043, intitulé «  Promotion de la sécurité Alimentaire dans les communes Ruhororo et Gashikanwa de la province Ngozi commandité par le BMZ (coopération allemande) à travers Welthungerhilfe (ancienne Agro Action Allemande- AAA) et exécuté par l’Organisation de Défense de l’Environnement et le développement durable « ODEB » en sigle ainsi que la Fondation Stamm .

Pour rappel ODEB est responsable du volet lutte antiérosive et du volet WASH au sein du projet. L’essentiel des activités du volet de lutte antiérosive consiste au creusement des Fossés antiérosifs pour la prévention,  ainsi que la construction de barrages de contrôle de l’érosion (structures transversales) pour le contrôle des cas d’érosion prononcés.

En ce qui est  du volet WASH,  les activités principales consistent en la réhabilitation et/ou aménagement  des sources d’eau (fontaines naturelles) pour le renforcement de l’hygiène vestimentaire et la promotion d’une alimentation saine,  quant à l’assainissement, elle est assurée à travers la sensibilisation à la construction, gestion et utilisation des latrines écologiques dites « AKASUGA » : Akazu Ka Surwumwe Gatanga Amase, d’où le diminutif  Kirundi, pour désigner une toilette produisant de la fumure organique issue des excrétas humains.  Ces latrines ont pour principal but d’éradiquer les cas de défécation à l’air libre souvent vecteurs de la prolifération des maladies des mains sales.  La mission avait aussi pour objectif d’évaluer l’impact généré  par le projet en matière  de relèvement communautaire des bénéficiaires ; un impact qui selon la délégation est réel au vu du taux d’exécution technique dont elle a été témoin. A l’issue de la visite, une réunion de restitution au cours de laquelle des recommandations ont été émises.

About Author

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *